De l'artisanat insolite

De l'artisanat insolite - Dino Lepage

J’avais vu une réalisation insolite qui m’avait intéressé. Avec une roue de vélo, le designer avait fabriqué un lustre amusant et beau. J’avais regardé avec attention les autres réalisations de ce créateur. Un magnifique canapé était aussi présenté. Je pris les mesures qui étaient données pour voir s’il entrait dans mon salon. Ma bibliothèque irait bien avec ce meuble. Une nouvelle table basse serait la bienvenue. Je regardais les autres créations qui étaient présentées sur le site de l’artiste. Je vis qu’une adresse était mentionnée. Cette ville n’était pas loin de celle où je vivais. Je décidais d’aller voir sur place les différents objets exposés. Je pris rendez-vous, avant de partir, avec un couvreur sainte-anne-des-plaines des plus compétents. Je l’avais déjà engagé pour des ennuis que j’avais eus dans ma maison de campagne.

Après m’être préparé à sortir, je restais quelques instants devant ma porte avant de la fermer ; il me semblait que j’oubliais un objet important, mais je ne parvenais pas à savoir lequel. Je montais dans mon automobile, je démarrais et, au bout de quinze minutes de route, alors que je passais devant une enseigne de banque, la mémoire me revint. J’étais parti sans mes moyens de paiement. Comme il ne me restait que cinq minutes de route avant d’arriver au lieu d’exposition de l’artiste, je ne pouvais pas faire demi-tour. Je me résolus à passer sans avoir la possibilité de régler quelque achat que je souhaitais effectuer. J’étais déçu, mais je songeais que cela me permettrait de ne pas me laisser aller à acheter un objet trop précipitamment. Finalement, c’était plutôt une bonne chose, cet oubli.

Je me suis stationné devant le lieu où l’artiste exposait ses créations. Je ne savais pas qu’il proposait aussi des meubles faits sur commande, qu’il travaillait avec un forgeron, que certains meubles étaient en marqueterie, et mille autres détails qui m’étonnèrent. La qualité du travail de cet artiste me laissait rêveur. Je souhaitais acquérir le fameux canapé, ainsi que le luminaire fait dans une roue de vélo. Je demandais si je pouvais repasser le lendemain pour déposer le règlement de mes achats. J’ajoutais à ma commande une table basse et des étagères. Tout l’univers de ce créateur me fascinait. Quand je revins, le lendemain, j’eus la surprise de voir que le lieu d’exposition était fermé. Un voisin me renseigna : l’artiste avait dû partir au plus vite, mais personne ne savait où il était allé.