Le système de surveillance

Le système de surveillance - Dino Lepage

Je crois que j’en ai vraiment besoin. J’ai décidé de m’acheter un système de surveillance pour la maison, car je soupçonne qu’une personne a réussi à s’infiltrer dans ma demeure, pendant que je n’étais pas là. Cette personne n’a rien volé, mais ce n’est pas ça qui me dérange ; c’est plutôt la tentative de m’espionner qui me donne la frousse. Eh oui, quand on est activiste, et qu’on cherche à décimer des méga-corporations qui polluent, et qui se foutent d’une très grande partie des employés qu’ils embauchent (directement ou indirectement), on se fait traquer pour connaître ce qu’on prévoit faire. C’est désagréable, certes, mais ça fait partie du rôle que j’ai choisi, et je ne vais pas baisser les bras à cause de ça. Ces compagnies méritent de se faire dénoncer, car l’injustice est rampante dans ce monde, et trop souvent, les riches ne reçoivent rien pour leurs actes criminels.

Alors, j’ai placé la commande il n’y a pas longtemps, et j’ai payé les frais de livraison de colis. Je vais recevoir le tout bientôt. Je ne connais pas la date exacte, mais ça ne tardera pas à arriver. J’avoue que j’ai dû chercher pour un bon prix sur Internet, car je n’ai pas beaucoup de sous. C’est un autre aspect de l’activisme environnemental et social : être pauvre, car on ne se fait pas embaucher par le commun des mortels. Ceux-ci ne veulent rien savoir des gens qui pourraient éventuellement les dénoncer, et de toute manière, travailler pour des gens qui n’ont pas de conscience ne m’intéresse pas. Je préfère être pauvre, et me sentir bien avec ce que je fais que de chercher à être riche tout en détruisant la planète. Mon intégrité serait brisée, et je ne pourrais pas accepter de vivre avec cette idée déplaisante.

Je vais installer mon système de surveillance quand il va arriver, et je vais travailler fort pour qu’il soit fonctionnel. Je souhaite vérifier ce qui se passe chez moi, et j’ai grandement besoin d’un outil qui va enregistrer tout, mais absolument tout, ce qui arrive.  Que je sois chez moi ou non, je vais le laisser en marche, car parfois, j’ai l’impression qu’on entre dans ma demeure même quand j’y suis. Je veux mettre ces malfaiteurs en prison, s’ils sont coupables d’entrée par infraction dans mon logement, et de savoir pourquoi ils le font. Sinon, ça n’arrêtera jamais, et je vais devoir tolérer que tout le monde sache ce que j’ai chez moi, et ce que je fais.