Ma passion pour la culture des autres pays

Ma passion pour la culture des autres pays - Dino Lepage

Depuis mon enfance, j’aime l’acquisition du savoir. Je ne suis pas Einstein, ni un surdoué des maths, mais j’adore augmenter mon capital de connaissance. Pour ça, j’ai visité plusieurs pays. En effet, si auparavant, je n’avais pas encore ce moyen, j’ai toujours pensé que connaitre la culture et la civilisation des autres, me permettra de développer mon savoir. Quand j’étais enfants, j’allais dans une bibliothèque tous les samedis pour m’imprégner de la culture d’autres pays. J’ai toujours aimé faire voyager mon esprit à travers les livres. Et c’est à partir des bouquins que je lisais que j’ai connu la culture et la civilisation babylonienne, celle des Grecs et des Romains, mais également, pour les Indiens d’Amérique, les Chinois et les Japonais. Les récits me fascinaient et je rêvais de visiter ces pays un jour. Aujourd’hui que j’en ai les moyens, je concrétise ce rêve. Et pour ça, je visite un pays tous les ans depuis à peu près 7 ans. C’est à chaque fois l’émerveillement. Pour la culture romaine, par exemple, j’adore les vestiges laissés par le temps qui se trouvent dans plusieurs villes du pays. J’aime également ses plats et la langue parlée localement. Cette dernière est pour moi très sensuelle. Donc, j’ai fait en sorte de l’apprendre. Pour le Japon, la culture est tellement diversifiée que c’est peut-être le pays où je me suis cultivé le plus. Entre la cuisine typiquement asiatique et les ustensiles qui vont avec, mais aussi la manière de raconter l’histoire de la civilisation japonaise et la religion, dans les mangas, j’étais ravi de ce que je découvrais. Mais tout ça, c’était par rapport à la culture ancienne des pays. J’ai aussi fait connaissance de la culture moderne, que ce soit avec les spectacles de danse contemporaine au Canada ou encore, la rencontre avec les femmes qui sont très soucieuses de leurs beautés physiques. J’ai aussi vu que ce type d’activité, c’est-à-dire, se faire beau ou belle physiquement, est devenu une véritable façon de vivre pour beaucoup de gens dans les pays industrialisés. Et ça, même si c’est pour avoir l’aspect plus jeune en s’injectant ou en utilisant des produits de juvéderm. Bref, comme j’ai encore tout mon temps devant moi, je n’arrêterai cette passion que lorsque je serai vraiment très vieux et très faible. J’aime côtoyer des gens et c’est un réel plaisir pour moi de connaitre leurs civilisations et leurs cultures. Donc, l’année prochaine, j’irai dans la terre des feux et l’île de Pâques pour cumuler encore plus de savoir.