Plus de peur que de mal

Plus de peur que de mal - Dino Lepage

Je suis un homme très actif, que tout le monde qualifierait, d'être dans la force de l'âge. Dans le travail que je fais depuis plus d'une dizaine d'années, je suis contraint de rester en position debout à longueur de journée. Je n'avais jamais eu aucun problème, jusqu'à ce que je ressente une sensation étrange de lourdeur au niveau de mes jambes.

Étant donner que la douleur apparaissait en plein travail, je pensais que c'était juste une petite fatigue passagère. J'ai alors pris à peu près une demi-heure de repos et, effectivement, la douleur s'est très vite dissipée. Je n'ai alors procédé à aucune vérification au niveau de mes jambes et j'ai repris immédiatement mon travail. Ce jour-là, la sensation a complètement disparu et j'ai terminé ma journée sans problème. Le lendemain, après quelques heures debout, je commençais à ressentir de petites démangeaisons sur les mêmes zones. Avec un rapide réflexe, je me suis gratté avec ferveur et tout s'était arrangé. À vrai dire, tout s'était arrangé pour revenir de plus belle. Très vite, les démangeaisons se sont transformées en fortes douleurs pour se dissiper en une sensation de brûlure intense. N'en pouvant plus, je me suis assis et, en soulevant mon pantalon, quelle ne fut ma surprise quand j'ai pu constater ces veines bleuâtres qui semblaient vouloir exploser. Mes collègues m'ont alors conseillé de surélever mes jambes, ce que je fis tout de suite, sans me poser aucune autre question. Les varices, j'en ai déjà entendu parler, mais jamais je n'aurais pensé que cela m'arriverait un jour.

Après quelques jours de souffrance, mes nuits commençaient également à être agitées. En effet, j'étais souvent réveillé par des crampes insupportables. C'est alors que je me suis décidé à aller voir un médecin, la nuit me semblait être une éternité. Arrivé chez le médecin de famille, il m'a préconisé de consulter un spécialiste des veines. Il m'a alors donné l'adresse d'un phlébologue qu'il connaissait bien. Je suis ainsi allé immédiatement chez ce dernier. Après avoir regardé mes jambes, il m'a exposé les différentes manières de me soigner. Je devais choisir entre les différentes chirurgies qu'il me proposait. Mais avant tout, je devais d'abord passer quelques tests, dont l'écho Doppler. Parmi toutes les interventions auxquelles il a fait allusion, mon choix s'est tout de suite porté sur les techniques endoveineuses. Plus précisément, j'ai opté pour les techniques d'opération des varices au laser. Cette intervention présente de grands avantages, dont l'absence de cicatrices et la durée infime de l'intervention et du temps de repos.